Catégories
Europe actualité

# Mesures de transport COVID-19: le Conseil adopte une flexibilité temporaire pour les licences et les services portuaires

L'UE adapte certaines règles pour différents secteurs des transports afin d'aider les entreprises et les autorités à faire face aux circonstances extraordinaires créées par la crise des coronavirus. Le Conseil a adopté des mesures temporaires permettant extension de la validité de certains certificats et licences dans le transport routier, ferroviaire et maritime, et détendre le les règles de tarification des navires pour l'utilisation des infrastructures portuaires.

Permettre l'extension de la validité des licences et certificats fournira la flexibilité et la sécurité juridique nécessaires pour maintenir nos chaînes d'approvisionnement et assurer une mobilité continue par route, rail, mer et voies navigables, tout en préservant la sécurité et la sûreté. La possibilité de supprimer les redevances d'infrastructure portuaire contribuera à atténuer les graves répercussions négatives de la crise sur le secteur du transport maritime.

Le règlement permettant la prolongation de la validité des certificats et licences soutiendra les opérateurs de transport, les particuliers et les administrations nationales qui, en raison des restrictions sur les coronavirus, ont des difficultés à remplir certaines formalités administratives avant l'expiration des délais applicables. Cela s’applique par exemple aux permis de conduire, aux contrôles techniques des véhicules à moteur et aux certificats de capitaine de bateau.

Certains contrôles périodiques dans les secteurs routier, ferroviaire, de la navigation intérieure et du transport maritime seront également reportés temporairement, car ils pourraient ne pas être réalisables dans les circonstances actuelles.

Le texte tient compte du fait que, compte tenu des différences de propagation de la pandémie à travers l'Europe, certains États membres sont en mesure de continuer à délivrer des licences ou des certificats spécifiques, tandis que d'autres trouvent cela difficile, voire impossible. Cependant, même si un pays continue de délivrer lui-même des licences, il devra accepter des licences originaires d'un autre État membre qui a utilisé la possibilité de prolonger leur validité. Cela contribuera à garantir le bon fonctionnement du marché intérieur et la poursuite des activités transfrontalières.

L'amendement au règlement sur les services portuaires contribuera à la viabilité financière des exploitants de navires dans le contexte de la pandémie en offrant une flexibilité à la règle existante qui oblige les États membres à garantir la perception d'une redevance d'infrastructure portuaire. L'amendement donnera aux ports la possibilité de déroger, de suspendre, de réduire ou de reporter les redevances pour les utilisateurs du port dues entre le 1er mars 2020 et le 31 octobre 2020.

Le vote du Conseil sur les deux règlements a eu lieu selon une procédure écrite, qui a été conclue aujourd'hui. Le Parlement européen a voté le 15 mai 2020.

Les deux actes juridiques entreront en vigueur le lendemain de leur publication au Journal officiel de l'UE, qui devrait avoir lieu la semaine prochaine.

Le processus législatif est toujours en cours pour les deux autres propositions du paquet d'urgence transport présentées par la Commission le 29 avril 2020, qui concernent l'aviation et le quatrième paquet ferroviaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *