Catégories
Europe actualité

Les insectes pourraient bientôt être au menu après le feu vert de l'EFSA – EURACTIV.fr

Les vers de farine sont sans danger pour la consommation humaine selon un nouvel avis de l'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA), ouvrant la voie à la première approbation à l'échelle de l'UE.

L'avis, qui a été publié mercredi (13 janvier), est la première évaluation des risques par l'EFSA d'une demande de produit alimentaire d'insectes et concerne spécifiquement la sécurité du ténébrion jaune séché en tant que nouvel aliment, soit sous forme d'insecte séché entier, soit sous forme de poudre .

Cela fait suite à une demande déposée par la société française EAP Group Agronutris en 2018.

Bien que les aliments à base d'insectes aient jusqu'à présent été un produit de niche, ils sont considérés comme une solution prometteuse aux défis de durabilité auxquels l'industrie alimentaire est confrontée, offrant une source durable de protéines pouvant être cultivée avec un minimum de ressources.

L'avis a conclu que l'insecte était sans danger dans les conditions d'utilisation proposées, mais a mis en évidence certains problèmes allergènes, en particulier chez les personnes allergiques aux crustacés et aux acariens.

En tant que tel, le groupe scientifique de l'EFSA a recommandé que «des recherches soient entreprises sur l'allergénicité du ver de farine jaune».

«Ces risques sont en effet bien connus des producteurs d'insectes», a expliqué le président de la plateforme internationale des insectes pour l'alimentation humaine et animale (IPIFF), Antoine Hubert, qui a qualifié la publication de l'avis de «jalon important vers la commercialisation plus large de l'UE insectes comestibles ».

«Des publications scientifiques ont déjà caractérisé de telles occurrences et plusieurs sociétés productrices d'insectes ont développé des preuves approfondies pour aider à atténuer ces risques», a-t-il déclaré, appelant les institutions européennes à développer des dispositions d'étiquetage adaptées pour informer les consommateurs européens de manière appropriée.

Les Européens sont-ils prêts pour un régime à base d'insectes?

Bien que les aliments à base d'insectes aient jusqu'à présent été un produit de niche, ils sont considérés comme une solution très prometteuse aux défis auxquels l'industrie alimentaire est confrontée. Bien que de nouvelles réglementations européennes devraient ouvrir la voie à ces produits, les habitudes alimentaires européennes devront peut-être également changer. Rapports d'EURACTIV Allemagne.

Ermolaos Ververis, responsable scientifique de l'unité NUTRI de l'EFSA, a déclaré que cette première évaluation des risques d'un insecte en tant que nouvel aliment par l'EFSA était une étape "décisive et nécessaire" dans la réglementation des nouveaux aliments, qui aiderait les décideurs la sécurité des consommateurs.

«Les évaluations de sécurité des insectes et des produits en tant que nouveaux aliments par l’EFSA constituent une contribution importante à l’innovation dans ce secteur», a-t-il ajouté.

L'avis, le dernier d'une série d'avis scientifiques de l'EFSA sur les demandes de nouveaux aliments, servira de base à une décision à venir concernant l'approbation de la commercialisation.

La Commission doit à présent soumettre un projet d'acte d'exécution autorisant la mise sur le marché au comité permanent dans un délai de sept mois.

«Nous espérons que ces dernières étapes conduiront à permettre la commercialisation de ce produit d'ici mi-2021», a déclaré Christophe Derrien, secrétaire général de l'IPIFF.

Un aliment nouveau est défini comme un aliment qui n'a pas été consommé de manière significative dans l'UE avant le 15 mai 1997, lorsque la première nouvelle législation sur les aliments est entrée en vigueur, et doit être soit des composés nouvellement synthétisés, dérivés de nouvelles sources ou produits à l'aide de nouvelles technologies, ou des aliments traditionnellement consommés en dehors de l'UE.

Afin de permettre aux entreprises du secteur alimentaire d'apporter plus facilement et plus rapidement des aliments nouveaux et innovants sur le marché de l'UE, tout en maintenant des niveaux élevés de sécurité alimentaire, une mise à jour de la réglementation européenne sur les nouveaux aliments est entrée en vigueur en janvier 2018.

Depuis lors, l'EFSA a reçu 15 demandes de nouveaux aliments liées aux insectes, dont 11 sont entrées dans l'évaluation des risques et les 4 autres sont en cours de contrôle de conformité.

(Edité par Benjamin Fox)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *