Catégories
Europe actualité

L'Allemagne rattrapée par un stratagème de fraude au masque – EURACTIV.fr

Les autorités allemandes ont été victimes d'une fraude de plusieurs millions d'euros impliquant des masques indispensables à la pandémie de coronavirus, ont déclaré les procureurs mardi 7 avril.

La Rhénanie-du-Nord-Westphalie, l'État le plus peuplé d'Allemagne et l'un des plus durement touchés, a payé 14,7 millions d'euros pour quelque 10 millions de masques en mars seulement pour découvrir qu'ils n'existaient pas, selon les procureurs de Traunstein, en Bavière.

Le directeur général allemand de deux sociétés de distribution basées à Zurich et à Hambourg a sonné l'alarme après avoir réalisé qu'il avait été trompé.

Selon le rapport de police de l'homme, il a reçu à la mi-mars une offre de la part de sociétés prétendument basées en Asie pour fournir les masques et a par la suite attiré la grosse commande de Rhénanie du Nord-Westphalie.

Les autorités de l'État ont transféré 4,7 millions d'euros à la société, qui a ensuite effectué un acompte de 2,4 millions d'euros.

Selon les enquêteurs bavarois, 52 véhicules avaient été alignés pour récupérer les masques convoités aux Pays-Bas et les livrer sous protection policière.

La société de distribution a remboursé 12,3 millions d'euros aux autorités de l'État.

Cependant, il n'est pas certain que les 2,4 millions d'euros restants, qui ont été gelés sur des comptes bancaires étrangers, puissent être récupérés.

Les masques et autres équipements médicaux de protection sont devenus des produits de première nécessité dans le monde entier car ils sont requis par des dizaines de milliers d'agents de santé en première ligne de la guerre contre COVID-19.

La chancelière fédérale, Angela Merkel, a déclaré lundi qu'une leçon à tirer de la pandémie était que l'Europe devait développer son autosuffisance dans la production d'équipements médicaux essentiels comme les masques.

"Indépendamment du fait que ce marché est actuellement installé en Asie … nous avons besoin d'une certaine autosuffisance, ou au moins d'un pilier de notre propre fabrication" en Allemagne ou ailleurs dans l'Union européenne, a déclaré Merkel aux journalistes à Berlin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *