Catégories
Europe actualité

La Commission n'a tenu aucun dossier sur la réunion de Davos entre von der Leyen et le PDG de Palantir – EURACTIV.fr

Aucun document détaillé n'existe concernant une réunion de janvier entre la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le PDG de la firme controversée d'analyse de données américaine Palantir, a déclaré l'exécutif européen en réponse à une requête d'EURACTIV.

Selon la documentation figurant dans le registre de transparence de Palantir, une réunion entre von der Leyen et Alex Karp de Palantir a eu lieu lors du Forum économique mondial de Davos le 22 janvier de cette année.

Cependant, une récente demande d'accès à l'information d'EURACTIV, qui demandait à la Commission de divulguer tous les documents liés à la réunion, a révélé qu'en fait, l'exécutif ne détient aucun document correspondant à la rencontre.

Controverse

La firme américaine d'analyse des mégadonnées est devenue tristement célèbre à la suite d'un accord de partenariat de 2018 avec l'US Immigration and Customs Enforcement, dans lequel la société a été engagée pour déployer son système de gestion des cas d'enquête (ICM), utilisé dans le cadre de l'offre du président Donald Trump d'expulser des millions d'immigrants des États-Unis.

Il a également été précédemment allégué que Palantir avait travaillé avec Cambridge Analytica, la société d'analyse politique qui avait illégalement obtenu les données personnelles d'environ 87 millions d'utilisateurs de Facebook à leur insu. Environ 2,7 millions de ces utilisateurs étaient basés dans l'UE.

Plus récemment, Palantir a défrayé la chronique après un rapport de Bloomberg a révélé que le National Health Service du Royaume-Uni avait conclu un accord avec la société, autorisant Palantir à accéder aux données personnelles sensibles des membres du public afin de contribuer aux mesures du pays pour contenir l'épidémie de coronavirus.

'Rencontre fortuite'

En réponse à la nouvelle selon laquelle aucun enregistrement détaillé de la réunion de janvier entre von der Leyen et Palantir n'a été tenu, un fonctionnaire de la Commission a informé EURACTIV que "les rencontres à Davos sont pour la plupart des discussions informelles et ne conduisent pas à des lectures écrites".

Le responsable a ajouté que la rencontre spécifique entre von der Leyen et Karp était une «chance de retrait» dans un couloir, et que «le président et le PDG de Palantir se connaissent du passé».

"Il n'y a tout simplement aucun document relatif à ce type de rencontres", a déclaré le responsable.

Transparence

La nouvelle selon laquelle la Commission ne détient aucun compte rendu de la réunion est intervenue alors que les appels continuaient à augmenter quant à l'importance de la transparence entre les lobbyistes et les hauts responsables politiques.

"Malheureusement, ceci est un autre exemple d'une liste croissante de commissaires qui n'ont pas pris de notes leur les interactions avec les lobbyistes d'entreprise », a déclaré Margarida Silva, chercheuse au Corporate Europe Observatory (CEO), à EURACTIV.

«Ces échecs sont importants car ils limitent la capacité des citoyens à savoir ce qui a été discuté et ce que les entreprises comme Palantir attendent de l'élaboration des politiques de l'UE.»

Dans cet esprit, un rapport 2019 de EUObserver a révélé que la Commission n'avait toujours pas consigné par écrit les discussions entre la vice-présidente de la Commission, Věra Jourová, et les dirigeants d'entreprises technologiques mondiales, un fait pour lequel Jourová, qui est désormais responsable de la supervision de la «  transparence '' dans le cadre de son portefeuille, a déclaré plus tard le regret.

Malgré le manque de documentation sur ces réunions, au début de son mandat, von der Leyen avait fait de la «transparence» une priorité politique pendant son mandat à la tête de l'exécutif européen.

"Pour que les Européens aient confiance en notre Union, ses institutions doivent être ouvertes et irréprochables en matière d'éthique, de transparence et d'intégrité", a écrit von der Leyen dans ses orientations politiques pour le mandat 2019-2024.

(Édité par Zoran Radosavljevic)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *