Catégories
Europe actualité

La Commission annonce un financement pour des projets de diagnostic et de traitement du COVID-19 – EURACTIV.fr

La Commission européenne a annoncé mardi 12 mai que huit projets de recherche visant à développer des traitements et des diagnostics pour le coronavirus avaient été sélectionnés pour financement dans le cadre d'un appel à propositions accéléré.

L'appel a été lancé en mars par l'Initiative en matière de médicaments innovants (IMI), un partenariat public-privé conçu entre la Commission et l'industrie pharmaceutique, représentée par la Fédération européenne des industries et associations pharmaceutiques (EFPIA).

Le partenariat vise à améliorer la santé en accélérant le développement de médicaments innovants, en particulier dans les domaines où il existe un besoin médical ou social non satisfait, ainsi qu'en améliorant l'accès des patients.

Sur les huit projets, cinq portent sur le diagnostic de COVID-19 et trois sur le traitement.

Les projets de diagnostic espèrent développer des dispositifs pouvant être utilisés n'importe où, y compris à domicile, et capables de fournir des résultats en quelques minutes.

Des chercheurs britanniques tentent de résoudre l'énigme génétique de COVID-19

Des chercheurs britanniques étudieront les gènes de milliers de patients malades atteints de COVID-19 pour tenter de résoudre l'une des énigmes les plus déroutantes du nouveau coronavirus: pourquoi tue-t-il certaines personnes mais ne donne-t-il même pas de légers maux de tête à d'autres?

Ces projets impliquent des chercheurs de 94 organisations à travers l'Europe, y compris des universités, des organismes de recherche, des entreprises et des organismes publics.

Les petites et moyennes entreprises (PME) représentent plus de 20% des participants et 17% du budget.

Pierre Meulien, directeur exécutif de l'IMI, a déclaré que «le succès de l'appel à propositions de l'IMI montre qu'en tant que partenariat public-privé, nous sommes bien placés pour mobiliser rapidement les meilleurs dirigeants d'organisations diverses pour faire face aux menaces émergentes pour la santé publique».

Il a ajouté qu'il était «confiant que ces nouveaux projets apporteront de précieuses contributions à l'effort mondial plus large de lutte contre les flambées actuelles et futures».

Bien que les projets de traitement se concentrent principalement sur l'épidémie actuelle de COVID-19, ils comprennent également des efforts pour se préparer aux futures éclosions de coronavirus.

Afin de financer un plus grand nombre de propositions de haute qualité, la Commission a augmenté son engagement à 72 millions d'euros – contre 45 millions d'euros initialement – d'Horizon 2020, le programme de recherche et d'innovation de l'UE.

Un montant supplémentaire de 45 millions d'euros sera également fourni par l'industrie pharmaceutique, les partenaires associés à l'IMI et d'autres organisations impliquées dans les projets, ce qui porte l'investissement total à 117 millions d'euros.

La chef de l'innovation et de la recherche de l'UE, Mariya Gabriel, a déclaré que nous devons «réunir l'expertise et les ressources des secteurs public et privé afin de vaincre cette pandémie et de se préparer à d'éventuelles épidémies».

«Grâce à ce financement d'Horizon 2020 et de notre industrie et d'autres partenaires, nous accélérons le développement des diagnostics et des traitements contre les coronavirus, outils essentiels dont nous avons besoin pour faire face à l'urgence mondiale», a ajouté le commissaire.

(Édité par Sam Morgan)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *