Catégories
Europe actualité

La BCE assouplit les règles de financement bancaire dans une étape «sans précédent» – EURACTIV.fr

La Banque centrale européenne a annoncé mardi 7 avril un assouplissement «sans précédent» des exigences en matière de garanties dans le but de stimuler les prêts bancaires pendant la crise des coronavirus.

Le train de mesures vise à «atténuer le resserrement des conditions financières dans la zone euro» et comprend l'utilisation de prêts de petites sociétés en garantie ainsi que la dette souveraine grecque notée de façon indésirable.

L'annonce par le conseil des gouverneurs de la BCE est la dernière d'une série de mesures drastiques prises par l'institution de Francfort pour continuer à faire circuler des liquidités dans le système financier alors que la pandémie frappe l'économie mondiale.

Le conseil d'administration a qualifié les mesures collatérales de «sans précédent» et de «temporaires pour la durée de la crise pandémique».

L'une des décisions les plus accrocheuses a été que la BCE accorde une dérogation pour accepter des obligations grecques en garantie, pour la première fois en près de deux ans.

Les banques grecques ont généralement du mal à lever des fonds sur les marchés financiers, car les obligations du gouvernement chargé de dettes ont la note la plus basse et la moins intéressante, ce qui signifie que les investisseurs peuvent ne pas être remboursés.

L'annonce de mardi intervient après que la BCE a déclaré le mois dernier que les obligations grecques seraient pour la première fois incluses dans une nouvelle vague d'achats d'actifs destinés à maintenir le crédit dans la zone euro de 19 pays.

'Bazooka'

L'assouplissement des règles verra également la BCE accepter des prêts, même de petites entités, en garantie.

La BCE a déclaré qu'elle accepterait des «prêts de moindre qualité de crédit» et des prêts en devises.

La banque a spécifiquement déclaré qu'elle accepterait des garanties sous forme de prêts garantis garantis par le gouvernement aux petites et moyennes entreprises, aux travailleurs indépendants et aux ménages, après que des pays tels que l'Allemagne ont proposé de souscrire pleinement ces prêts pour maintenir les entreprises à flot dans le crise.

Le conseil des gouverneurs a également convenu d’augmenter son niveau de tolérance au risque en acceptant une réduction du montant des garanties nécessaires au refinancement, ce qui faciliterait l’emprunt des banques aux taux ultra-bas de la BCE.

La BCE a rejoint ces dernières semaines d'autres banques centrales pour ouvrir les vannes financières alors que le monde se prépare à la plus grande crise économique depuis le krach financier de 2008-2009.

Les efforts visant à enrayer la pandémie ont confiné des millions de personnes dans leurs foyers, fermé des entreprises et mis les économies à l'arrêt.

Le mois dernier, la BCE a dévoilé un «grand bazooka» de 750 milliards d'euros pour acheter des obligations afin d'encourager les dépenses et les investissements dans la région.

Il est venu s'ajouter à un engagement antérieur de dépenser 120 milliards d'euros supplémentaires en achats d'actifs cette année, ainsi que de maintenir le rythme actuel de rachat de 20 milliards d'euros par mois en obligations d'État et d'entreprises.

Dans le cadre de la lutte contre les coronavirus, la BCE a également annoncé une nouvelle série de prêts ultra bon marché aux banques et des conditions plus généreuses pour inciter les prêteurs à accorder des prêts aux petites entreprises, considérées comme particulièrement vulnérables dans le bouleversement actuel.

La BCE dévoile 750 milliards d'euros de relance contre le coronavirus

La Banque centrale européenne a annoncé de manière inattendue, juste avant minuit, mercredi 18 mars, qu'elle dépenserait 750 milliards d'euros en achats d'obligations pour calmer les marchés de la dette souveraine, dans le signal le plus fort de la zone euro à ce jour qu'elle était prête à lutter contre la retombées économiques du coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *