Catégories
Europe actualité

#Coronavirus – Large accord sur la nécessité d'un instrument de dette commun

Président de l'Eurogroupe, Mario Centeno

Hier (24 mars), les ministres des finances de l'UE se sont réunis pour discuter de la pandémie de coronavirus et des mesures qu'elle peut prendre pour faire face à son impact sur l'économie européenne. La question la plus controversée de l’utilisation du Mécanisme européen de stabilité pour soutenir les États n’est toujours pas résolue, même s’il existe un «large soutien». Centeno a donné un coup de pied ceci en haut en l'envoyant aux chefs de gouvernement pour résoudre, écrit Catherine Feore.

Les lignes de crédit de précaution du MES sont conçues pour maintenir l'accès au financement du marché pour le MES mbraise des pays dont les conditions économiques sont toujours saines mais avoir subir le stress. La ligne de crédit empêche les crises en agissant comme un filet de sécurité qui renforce la solvabilité du pays bénéficiaire, lui permettant d'émettre des obligations à des taux inférieurs.

Centeno a rapporté que il a été largement admis que le des ressources importantes du MES devraient contribuer à l’UE réponse coordonnée. Il a déclaré lors de sa conférence de presse qu’il n’y avait pas de «risque moral» et c'était pour répondre à la externe et symétrique choc de COVID-19. Là est large soutien, mais pas de soutien unanime, mettre à disposition une garantie de soutien en cas de crise pandémique, dans le cadre des dispositions du traité MES, en s'appuyant sur le cadre de la ligne de crédit renforcée (ECCL), qui est une ligne de crédit de précaution pouvant atteindre 2% du PIB, mais plus de travail sera effectué sur les détails.

Directeur général du Mécanisme européen de stabilité Klaus Regling a déclaré que le MES a l'expérience et l'expertise nécessaires pour faire face aux crises,g cela comme ses 'avantage comparatif'. Regling a dit qu'il avait une capacité de prêt disponible de 410 milliards d'euros, l'équivalent de 3,4% du PIB de la zone euro qui wselon disponibilité en cas de besoin.

Le dernier Eurogroupe a demandé au MES de examiner Comment il pourrait contribuer à la réponse collective de l’Europe à la crise de la couronne au sein ses mandat. Parmi le outils existants Regling décrit la ligne de crédit de précaution comme son l'instrument le plus approprié pour répondre au défi corona, en particulier la ligne de crédit de précaution appelée ECCL (Enhanced Conditions Credit Line).

Aujourd'hui (25 mars) dans une lettre signée par les chefs de gouvernement de Belgique, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxd’Embourg, du Portugal, de la Slovénie et de l’Espagne au président du Conseil européen Charles Michel, entre autres sur la nécessité de travailler sur un instrument de dette commun émis par une institution européenne pour lever des fonds sur les marchés internationaux assurant un financement stable à long terme nécessaires pour contrer les dommages causés par la pandémie.

commentaires

Commentaires Facebook

Mots clés: coronavirus, COVID-19, ESM, Eurogroup, European Stability Mechanism, en vedette, image complète, Klaus Regling, Mario Centeno

Catégorie: A Frontpage, Economy, EU, EU, European Commission, en vedette, Article vedette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *