Catégories
Europe actualité

Budget de la PAC, difficultés du secteur de la viande, paquet de vin – EURACTIV.fr

Nouvelles agroalimentaires de toute l'Europe

Royaume-Uni
Plus de 250 000 personnes ont signé une pétition demandant l'interdiction des importations de denrées alimentaires de mauvaise qualité produites à bas prix dans les accords commerciaux post-Brexit. La pétition a été créée par la UK National Farmers Union (NFU), qui fait pression sur le gouvernement pour s'assurer que les importations en provenance de pays tels que les États-Unis d'aliments produits à des normes inférieures à celles attendues des agriculteurs britanniques ne devraient pas être autorisées. (Natasha Foote | EURACTIV.fr)

POLOGNE
Le ministère des Biens de l'État (MSA) prévoit de consolider le marché agroalimentaire polonais en créant une société holding agroalimentaire. Un représentant de la MSA a déclaré que cela est conçu pour donner aux producteurs agricoles un bon prix pour les produits et les vendre aux consommateurs à bas prix. «Les entreprises reprises par des capitaux étrangers gagnent de très bonnes marges et font des bénéfices à leurs propriétaires. Les agriculteurs n’ont pas la perspective de vendre leurs produits à bon prix aujourd’hui », a déclaré mardi 2 juin le sous-ministre Artur Soboń. Les détails du projet devraient être annoncés à la fin de l'année. (Mateusz Kucharczyk | EURACTIV.pl)

ROUMANIE
Les agriculteurs roumains demandent au gouvernement et au Parlement un meilleur soutien au secteur agroalimentaire, y compris des investissements pour ouvrir de nouveaux marchés. Une lettre ouverte envoyée par plusieurs associations d'agriculteurs note que la situation de l'agriculture roumaine est très préoccupante, en raison à la fois de la crise des coronavirus et de la grave sécheresse, et demande la mise en œuvre rapide de mesures de soutien telles que l'aide financière aux producteurs de légumes, la création des fermes d'élevage de porcs et de volières, ainsi que l'intervention de l'État pour mettre fin aux «abus des supermarchés». (Bogdan Neagu | EURACTIV.ro)

ESPAGNE
Plus d'une trentaine de pays, dont l'Espagne, en coordination avec l'agence de police européenne Europol, ont saisi 1 346 tonnes de pesticides illégaux lors d'une opération, qui a conduit à 260 enquêtes et à deux arrestations, rapporte le partenaire d'EURACTIV, EFE Agro.

ALLEMAGNE
Dans une lettre ouverte à la ministre de l'Agriculture Julia Klöckner, un groupe d'agriculteurs a appelé à une réglementation plus pratique des engrais, cherchant à «faire des propositions constructives pour pouvoir proposer nous-mêmes des solutions». En particulier, ils soutiennent qu'étant donné la sécheresse probable que l'Allemagne connaîtra cet été, les agriculteurs devraient avoir plus de liberté pour déterminer leurs besoins en fertilisation pour leurs cultures. (Sarah Lawton | EURACTIV.de)

CROATIE
Le gouvernement croate a modifié la loi de recensement agricole de 2020 la semaine dernière afin que le recensement se déroule non pas en une, mais en deux phases – du 1er au 30 juin pour les exploitations commerciales et du 14 septembre au 14 octobre pour les exploitations familiales. La loi permettant le recensement agricole de 2020 a été adoptée au parlement mi-2019 dans le but de recueillir des données précises sur l'agriculture croate. Le recensement recensera les exploitations agricoles comptant plus de 0,4 hectare de terres cultivées et au moins 0,1 hectare de vergers, vignobles ou oliveraies. (Karla Junicic | EURACTIV.hr)

ITALIE
Selon l'organisation d'agriculteurs Coldiretti, la récolte de raisins en Italie est gravement menacée cette année en raison du manque de main-d'œuvre agricole, malgré la réouverture des frontières de l'UE. Chaque année en Italie, environ 65 000 ouvriers agricoles travaillent dans les champs pendant la saison des vendanges, dont 40% viennent d'Europe de l'Est. (Gerardo Fortuna | EURACTIV.fr)

LES PAYS-BAS
Une décision de justice a interdit au géant alimentaire Nestlé de vendre son hamburger à base de plantes sous le nom de burger "Incredible" en raison de la forte ressemblance visuelle et phonétique avec la marque européenne de la société américaine Impossible food. Nestlé a annoncé son intention de faire appel de l'interdiction. (Gerardo Fortuna | EURACTIV.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *